Aventignan

On rejoint Aventignan par deux beaux ponts de pierre qui enjambent la Neste et le Nistos. Construit sur des terrasses étagées, le village est formé d’anciennes bâtisses, fermées de hauts murs et de grands portails, qui exposent leurs façades au levant et au midi. De l’ancienne carrière du Picon, sont issus les blocs de calcaire gris qui encadrent portes, fenêtres et portail, tous ciselés par des tailleurs de pierre qui faisaient la réputation du village. Ils rehaussent l’architecture de ces anciennes fermes reconnaissables à leurs grandes granges aux charpentes travaillées. Au centre, l’église Saint-Saturnin, au plan inversé, a été agrandie du XIXe siècle pour accueillir une population nombreuse. Elle possède un portail classique, un imposant retable de style baroque et une piéta classés monuments historiques.

Non loin de la Neste, le lac du Hourquet et son gîte communal de groupe accueillent les amoureux de la nature, pêcheurs et les adeptes du canoë-kayak et des loisirs en eaux vives. Le village compte environ deux cents habitants. Il possède une école et un bureau de poste.

Dominant le village, les collines du Picon et du Monteil, couvertes d’une forêt par laquelle passent le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (GR78) et celui de Toulouse à Saragosse (GR86) abritent des petits trésors du patrimoine archéologique et naturel : la grotte des Tignahustes rendue célèbre par Norbert Casteret qui en étudia les colonies de murins (chauves-souris), le puits de la Listre, l’abri de Tredjaloungo et ses sépultures de l’âge du bronze voisinent les célèbres grottes préhistoriques de Gargas, ouvertes au public (centre d’interprétation Nestploria et restaurant Le Paléo).

Aventignan