Montsérié

Un camp retranché domine le village : (OPPIDUM ) des tumuli, des cavernes funéraires, habitations primitives; des éclats de silex des armes primitives. Plus près de nous, de la poterie du premier âge du bronze des monnaies, des bijoux , armes, couteaux , divers objets de la vie quotidienne etc.

L’oppidum qui domine le village à 750 m d’altitude n’a pas moins de 800 m de circonférence il y a été recensé 5 dolmens la plupart sur la commune de Bise aujourd’hui disparus ou en ruine. Encore visible une caverne funéraire sous un petit tumulus, l’emplacement du village avec ses fonds de cabanes, les levées de terre bordant l’oppidum, son entrée marquée par deux mégalithes, ainsi que de nombreuses constructions en pierre, murets antiques.

Orienté vers l’est à 620 m d’altitude, on découvre le lieu de culte où ont été célébrés Ergé, Mars, et Jupiter situé dans un quartier appelé “Marto ou cap del Martel ” ce lieu forme un échelon sur ce versant Oriental et permet de jouir d’une vue très étendue sur les vallons environnants.

Nombreux sont les objets rituels trouvés à cet endroit , vases de sacrifices, lacrymatoires, couteaux, statuettes, des centaines d’autels votifs, une grande quantité de monnaies.
La pièce la plus remarquable est sans conteste un petit masque en tôle de bronze un véritable chef-d’œuvre d’un travail réalisé au repoussé, sa datation controversée se situe au IIIème siècle AV J.C .
Une vitrine d’exposition attenante à l’église, dont l’entrée est libre renferme de nombreux objets découverts sur le site ainsi que la collection numérique des autels votifs connus et des divers objets dispersés, musées ou collections particulières.

Montsérié